Archives de août, 2010

20. D’un constat d’échec à l’émergence de nouvelles perspectives (2) Pistes de recherche pour les théoriciens de l’organisation

Posted in Autogestion, TIC with tags , , on 27 août 2010 by suzycanivenc

Au terme de ce voyage autogestionnaire dans la société de l’information, les désillusions sont nombreuses. En ce qui concerne l’autogestion tout d’abord, qui s’avère être un modèle organisationnel certes alternatif mais également dégénératif et donc éphémère. En ce qui concerne la société de l’information ensuite qui se révèle être un contexte pas si porteur que ça pour le renouvellement et le développement des pratiques autogestionnaires.

Mais comme tout échec, ces constats se révèlent également porteurs de riches enseignements.

XXX

Lire la suite

19. D’un constat d’échec à l’émergence de nouvelles perspectives (1) Pistes d’action pour les praticiens de l’autogestion

Posted in Autogestion with tags on 19 août 2010 by suzycanivenc

Au terme de ce voyage autogestionnaire dans la société de l’information, les désillusions sont nombreuses. En ce qui concerne l’autogestion tout d’abord, qui s’avère être un modèle organisationnel certes alternatif mais également dégénératif et donc éphémère. En ce qui concerne la société de l’information ensuite qui se révèle être un contexte pas si porteur que ça pour le renouvellement et le développement des pratiques autogestionnaires.

Mais comme tout échec, ces constats se révèlent également porteurs de riches enseignements.

XXX Lire la suite

18. La société de l’information : un espoir parcellaire pour l’autogestion (2) : le visage orwellien de la société de l’information

Posted in TIC with tags , , , on 12 août 2010 by suzycanivenc

L’exemple des communautés en ligne nous montre ainsi que ces organisations ont effectivement des principes de fonctionnement proches de l’autogestion mais également des limites similaires. En d’autres termes, elles nous montrent que ce n’est pas la technique, si révolutionnaire soit-elle, qui remédiera à des dysfonctionnements majoritairement liés aux « imperfections » humaines et à la complexité du monde social.

De leur côté, les entreprises « high tech » du secteur des TIC nous révèlent des discours eux aussi très proches de l’autogestion mais des pratiques qui s’en éloignent fortement. Loin d’amorcer un mouvement de démocratisation des entreprises et d’émancipation des travailleurs, les nouvelles pratiques qui émergent dans ce type de structures s’apparentent plus au développement des techniques de coercition.

Des constats qui ont de quoi nuancer fortement les discours enchantés qui accompagnent la société de l’information et révéler le visage orwellien qu’elle peut prendre.

XXX

Lire la suite